Dans les coulisses de l’AMAP

Dans les coulisses de l’AMAP

Pauline qui assure la coordination de l’AMAP revient sur l’historique et le fonctionnement de l’association…

2007 – A l’Origine, des Rencontres
C’est il y a quelques années, sous l’impulsion de personnes habitant le centre ville et désireuses de trouver un nouveau mode de consommer, que l’idée de l’Amap de Bordeaux Centre a commencé à prendre forme. Avec l’aide du Relais des Amaps d’Aquitaine, la rencontre avec un producteur souhaitant modifier ses rapports commerciaux aux consommateurs et l’approche de ses cultures a permis de concrétiser ce projet.

L’Amap de Bordeaux Centre était née.

2007 – Les Amapiens Nouveaux s’organisent
Dès lors toute personne adhérente à l’Amap devient partie intégrante de l’équipe de coordination : s’organiser, trouver un lieu de distribution, se familiariser avec le système des contrats, apprendre à connaître Monsieur Laville et sa production, composer les paniers, appréhender les prix, participer aux distributions…. Chacun met la main à la pâte.

Ce groupe de nouveaux consomm’acteurs du centre-ville forme ainsi par essence une association de fait : des personnes associent leurs efforts pour poursuivre un but commun, sans pour autant opter pour une existence juridique propre basée sur des statuts. Ainsi, pas de trésorerie ou de bureau associatif par exemple.

Aujourd’hui, l’Amap fonctionne toujours sur le principe de l’association de fait, c’est-à-dire un mode participatif impliquant l’ensemble des adhérents et des producteurs,
basé sur les principes de la Charte des Amap.

2011/2012 – L’Amap Aujourd’hui
Depuis sa création, le nombre d’amapiens ayant considérablement augmenté, des équipes plus restreintes de coordinateurs volontaires se sont formées au fil du temps. Elles se font et se défont au gré des envies, des disponibilités, ou encore de l’arrivée de nouveaux producteurs. Ces équipes sont donc en renouvellement permanent, ne répondant à aucune durée de mandats particuliers ou d’élections internes.

Tout un chacun peut ainsi s’il le souhaite se manifester pour proposer de nouveaux produits dans le cadre de l’Amap, qu’il connaisse déjà un producteur que ce système intéresse, ou qu’il souhaite simplement en trouver un pour un produit précis. Dans ce dernier cas le Relais des Amaps nous met régulièrement en contact avec des producteurs répondant aux critères de la Charte des Amaps.

2011 : l’Equipe de Coordination Aujourd’hui
Puisant dans l’expérience acquise et la nécessité de se pérenniser, la coordination au sein de l’Amap s’est peu à peu structurée et organisée en plusieurs pôles spécifiques :

La gestion des différents contrats (à ce jour : légumes / poulet / fromage de chèvre / oeufs)

Il s’agit pour les coordinateurs de faire le lien entre les producteurs et les consomm’acteurs : établir les contrats, les redistribuer, centraliser les chèques des
adhérents, les transmettre aux producteurs à intervalles réguliers. Cela commence par la rencontre avec le producteur et un accord commun sur le choix de fonctionnement (fréquence, prix, produits…), puis, sur sondage des amapiens, un contrat-test est lancé avant de décider sa prolongation.

Certains contrats ont vu le jour pour une saison puis ont disparu, alors que d’autres semblent s’ancrer pour longtemps. Et bien sûr de nouvelles propositions sont toujours bienvenues, qu’elles viennent de producteurs ou de consomm’acteurs ! Dans l’idéal, il est souhaitable d’avoir deux personnes pour la gestion d’un contrat,
et trois ou quatre pour la gestion du contrat maraîcher, un peu plus lourd à gérer et pilier de l’Amap de Bordeaux Centre.

La coordination générale

De l’organisation des visites d’exploitations à la gestion du planning de distribution, les activités sont variées. Certaines équipes se sont parfois constituées ponctuellement pour mettre en place par exemple des contrats d’objectifs avec les producteurs.

La communication
Mettre en place les outils de communication, les rationnaliser et les gérer : autant de moyens qui doivent nous permettent de communiquer tant au sein
de l’amap qu’à l’extérieur. L’année 2010 vu la création d’une Gazette remplacée en 2012 par le présent blog qui doit, à terme, nous permettre de centraliser toutes les informations et la gestion des activités de l’Amap. Là encore, chaque amapiens peut alimenter le blog en proposant articles, brèves ou recettes, appréciées en toutes saisons ! Et les compétences en informatiques de chacun sont les bienvenues, tant pour la gestion d’un blog que pour les mises à jours des groupes de contact reliés aux adresses mail propres à l’Amap. Mais si ces outils sont un atout, c’est avant tout pendant les distributions que passent la plupart des informations, parfois à l’aide de petits imprimés déposés dans vos paniers.

Ainsi, chacun peut s’investir à son échelle dans le fonctionnement de l’Amap, les différentes activités ne demandant pas toutes le même investissement. Et bien sûr, cette fois ci pas de contrat à signer pour rentrer dans l’équipe de coordination ! De la participation ponctuelle à l’implication de longue durée, libre au coordinateur de naviguer dans l’équipe ou de la quitter lorsqu’il le souhaite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *